La Bretagne et la Vendée

Attention, l’article qui suit est THE séquence pourrie du road trip !!! Et oui, comme à chaque voyage il y a toujours un passage de loose qui s’enchaînent, pour nous c’est cette semaine que ça se passe !

Pris par le temps, une météo capricieuse, un Rémi pas en forme et une Mumu tête en l’air, nous devons faire l’impasse sur pas mal de sites que nous aurions aimé visiter. Après la côte de granit rose nous avons choisi d’aller directement à la presqu’île de Crozon. Ses longues étendues de sable doré, ses estuaires bordés d’épaisses forêts, ses criques rocheuses et ses imposantes falaises battues par l’Atlantique… ça donne envie !

Alors que nous sommes à mi-chemin de ce lieu paradisiaque, Pompon impose sa pause! Mumu au volant n’a plus de freins. Une odeur nauséabonde se fait sentir alors que de la fumée s’échappe des roues arrière… Pas mécaniciens pour un sou, nous passons un coup de fil à notre mécano hors-pair qui nous demande si nous n’aurions pas oublié le frein à main… Oups Mumu a roulé 15 kms avec le frein à main qui, pour sa défense, se situe en bas à gauche du siège conducteur… ce n’est pas banal !

De lourds nuages noir arrivent, en un rien de temps la pluie commence à tomber… Tout va bien, nous sommes au bord d’une route sans passage, au cœur de la campagne bretonne. Tout le monde à l’intérieur, un brunch et ça repart !

Arrivés sur la pointe de Pen Hir, le temps est gris et venteux. Oli, Mumu et Nekka partent donc se promener dans la brume des nuages et du vent au milieu des steppes, alors que Rémi pas très en forme et Pompon, se remettent de leurs émotions, bercés par le bruit des vagues, et des marcheurs.

Le lendemain c’est une toute nouvelle journée qui commence, réveillés par les rayons du soleil qui tentent de percer au travers des rideaux, nous passons la matinée sur une belle plage de sable fin dans la baie de Douarmenez. Chaleur, ciel bleu, baignade et châteaux de sable, tout le monde a repris du baume au cœur !

Puis, nous voici Samedi 1er juin. Il fait un temps superbe, nous sommes dans un camping près de Quiberon. Toutes les conditions sont réunies pour passer une belle journée d’anniversaire pour fêter les 32 printemps de Rémi. Au programme, plage, resto sur le port, visite du site des mégalithes de Carnac… Mais le sort en a décidé autrement… C’est aux urgences de la ville de Vannes que les Poneys se sont rendus pour y déposer Rémi, pris de violentes crampes d’estomac dans la nuit, … On le récupèrera 6h plus tard, en super forme… (Un calcul serait passé par là puis reparti comme ci de rien était) 6h d’attente au cours desquelles Mumu a réussi à cabosser le front de Pompon avec une belle grosse branche d’arbre un peu basse puis le bloquer à l’entrée du parking de l’hôpital, évidement interdit au camping-car et au fourgon. Rien de grave mais une belle honte pour Mumu qui, en plus de bloquer l’entrée du parking d’un hôpital avec un camion de pompier, a eu le droit à une petite photo prise par le gardien moqueur…  Bref, notre Rémi récupéré, nous avons quand même pu profiter d’une belle fin de journée en famille, dans le super Camping du golfe, dit « à la ferme », pour souffler les bougies et boire une tite coupe de champagne !

Après cette journée de folie, il est temps de faire le point. Nous sommes fatigués par le rythme intense que nous nous imposons depuis le départ et on commence à accuser le coup. Le destin nous fait signe de calmer le jeu nous prenons la décision de rentrer tranquillement à la maison. En peu de temps nous voici en Vendée. Passage obligé d’autant que nombreux de nos amis ont grandi dans cette région. Il nous fallait quand même voir de nos yeux vu la terre de ces énergumènes 😉

C’est plutôt sympa, ça ressemble beaucoup aux Landes. De plus, nous avons trouvé un super spot pour poser le Pompon, rester dormir et profiter de la plage à quelques mètres. Tout le monde s’y plait et c’est tant mieux pour nous car… Le petit oubli de frein à main de Mumu, anodin il y a quelques jours, nous vaut une visite chez le garagiste. Le kit de freins arrière est à changer sur les 2 roues. Dès ce soir, Pompon passera la nuit et la journée suivante sur le pont et les poneys dans un bungalow au camping… En attendant heureusement il a fait beau, nous sommes retournés à notre super spot au bord de l’océan et repos pour tout le monde !

PS : Bien que Mumu y soit pour beaucoup dans cette affaire, c’est aussi un des aléas de la vie de baroudeur que d’avoir des problèmes mécaniques au cours du voyage. Nous avons parcouru beaucoup de kilomètres depuis notre départ il y a 1 mois jour pour jour. Et tout comme son propriétaire, Pompon n’est plus tout jeune il faut en prendre soin 😀

voir toutes les photos de la France

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Evelune dit :

    Pour Pompon cela aurait pu être pire : il aurait pu faire bouillir le liquide de frein et alors là ça peut toucher tout le circuit !!!
    Pour Rémi, aussi ; un calcul en balade à surveiller… vésicule ?…
    Et oui les JEUNES vous aussi vous commencez à vieillir… faudra apprendre à lever tout doucement le pied ! Imaginez comment à + de 60 balais nous devons le faire…
    Gros poutous de Toulouse où aujourd’hui il tombe un crachin breton

  2. Lisounette dit :

    Et bin que d aventures j espère que la fin du voyage se terminera sans encombre.bisous à vous les loulous..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 − onze =